• Renouvellement du bureau de l’Adefi: Diallo élu président

    L'Association pour le développement de Fifadji (Adefi) était en assemblée générale le samedi dernier. Occasion pour les participants de porter le Conseiller Bouraïma Diallo à la tête de cette structure qui a renouvelé tous les membres de son bureau. Bouraïma Diallo préside désormais le bureau de l'Association de développement de Fifadji, un quartier du 9ème arrondissement de Cotonou. C'est ce qu'ont décidé les habitants de Fifadji. Il a été élu par les populations de ce quartier pour diriger cette structure devant son challenger Désiré Faladé qui n'a pas du tout digéré sa défaite. C'est bien après l'amendement des textes de l'association que le vote et l'élection de Diallo sont intervenus. L'élection de Diallo n'a pas été du tout facile puisqu'il avait en face lui un adversaire de taille en la personne de Désiré Faladé, président du comité préparatoire de cette assemblée générale. Dans son mot de bienvenu, celui-ci a remercié les habitants pour avoir répondu nombreux à l'appel afin de faire renaître de ses cendres l'Adefi. Il a aussi rappelé les différents problèmes qui se posent au quartier ; il a cité entre autres, l'inondation en saison de pluie, mauvais état des voies intérieures au quartier, problèmes d'infrastructures pour les jeunes. Face à ces problèmes, désiré Faladé a laissé entendre que le bureau sortant présidé par Charles Djrèkpo n'a pas croisé les bras. Selon lui, de nombreuses actions ont été entreprises pour trouver des solutions aux inondations à travers le rechargement de certaines voies. Il n'a pas manqué de souligner la politisation à outrance de l'association ce qui a fait qu'elle n'a pas pu jouer à fond sa mission et qui l'a plongé dans une léthargie. Procédant à l'ouverture, le représentant du maire de Cotonou, le Chef du 10ème arrondissement de Cotonou Tchaou a remercié les élus du quartier pour cette initiative. Selon lui, les élections sont terminées et les uns et les autres doivent taire leurs divergences afin de travailler ensemble pour la construction du quartier. «On parle de crise politique dans le pays mais vous avez refusé la crise à Fifadji», a affirmé le représentant de Nicéphore Soglo. Il a souhaité plein succès aux travaux qui ont permis d'élire Diallo pour conduire les destinées de cette structure.

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :