• Relations commerciales entre la France et les pays de l’ex AOF: Ataou Soufiano réélu pour 3 ans à la tête de la Maison de l’Afrique

     

    Réunis au Burkina Faso le 30 Octobre derniers, les membres des dix Chambres d'industrie et de commerce des pays de l'Ex AOF ont renouvelé leur confiance au président de l'institution consulaire béninoise, Ataou Soufiano pour conduire  aux destinés de cet important creuset d'échanges économiques entre la France et ses ex colonies. 

    Lieu de contact et de rencontre permettant aux entreprises et aux institutions françaises de mieux connaître leurs partenaires ainsi que les réalités économiques des pays africains, la Maison de l'Afrique contribue depuis son avènement au développement des Etats africains en assurant la promotion de leurs économies, en favorisant la mise en relation d'affaires entre les opérateurs économiques Nord/Sud et en oeuvrant pour une meilleure connaissance des réalités économiques des pays africains. Ainsi, né de l'initiative des présidents Pompidou, Senghor et Houphouet-Boigny, «la Maison de l'Afrique » est à ce jour l'une des plus belles réussites dans les rapports entre la France et les pays de l'ex AOF et compte en son sein des pays tels que le Bénin, Le Burkina Faso, la Centrafrique, le Congo, la Côte D'Ivoire, le Gabon, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo. C'est à Lazare Soré, Vice-président de la chambre de commerce, d'industrie et de l'artisanat du Burkina qu'est revenu l'honneur de prononcer le discours de bienvenue à ses pairs. Celui-ci a affirmé au nom du Président El hadj Oumarou Kanazoé, Président de la Cci/BF, que le Burkina se félicite d'abriter cette Assemblée générale ordinaire de la Maison de l'Afrique, qui se tient à Ouagadougou pour examiner les états financiers de la maison de  l'Afrique de l'année 2007; étudier le rapport de gestion 2007, établi par le Conseil d'administration; les actions en cours de réalisation ainsi que celles programmées; l'approbation des charges non déductibles et l'élection d'un nouveau président du Conseil d'administration. Pour sa part, le représentant du gouvernement burkinabé, Bicaba Jean-Claude, secrétaire général du ministère du commerce, de la promotion de l'entreprise et de l'artisanat a félicité le bureau sortant conduit par Ataou Soufiano, dont le mandat est venu à terme et invite à un dynamisme accrû pour renforcer le secteur privé africain. Président en exercice, Ataou Soufiano a souligné que « dès sa création, les Chefs d' Etat et les gouvernements de nos pays ont continuellement soutenu la maison de l'Afrique dans l'accomplissement de sa mission. Cette marque de confiance poursuit-il, a permis de traverser, sans difficulté majeure, les périodes de crise économique que le continent a connues ». il a par ailleurs invité la Chambre de commerce et d'industrie de Paris à être leur avocat auprès des partenaires européens et amis français. Ataou Soufiano, en l'espace de trois ans et héritant d'une institution engouffrée dans des difficultés économiques, a réussi à redresser le plan de gestion de la Maison de l'Afrique, faisant des comptes  de l'institution au départ déficitaires, aujourd'hui extrêmement excédentaires. C'est pourqoui, pour Aly Mpoub, représentant le Sénégal, il y a lieu de féliciter le président Ataou Soufiano et de saluer toute l'équipe qui l'entoure pour avoir réussi ce coup de génie. Cette prouesse économique de bonne gouvernance, a conduit les membres de la Maison de l'Afrique a reconduire le président Ataou Soufiano pour des résultats plus satisfaisants à la tête de l'institution.

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :