• Pour le Doyen O.B.Q., Nouréini TIDJANI-SERPOS ne doit pas retirer sa candidature !!!

    UNESCO: Pour le Doyen O.B.Q., Nouréini TIDJANI-SERPOS ne doit pas retirer sa candidature !!!
     
     
    Garrigues-Sainte-Eulalie, 16-07-09

    "le candidat égyptien en difficulté à cause de ses positions critiques sur la question israélo-palestinienne"

    A cet égard, je savais déjà la position du candidat égyptien dénoncé et fustigé par Elie Wiesel, Prix Nobel de la Pais, Bernard Henri Levy et d'autres Juifs; la question israélo-palestinienne transcende les problèmes de compétence, personnalité et d'éthique au plan international, qui, entre autres, sont pris en compte dans une candidature à la Direction générale de l'Unesco; pour avoir fort bien connu René Maheu, extraodinaire et très regretté Directeur général dont j'ai quelques lettres personnelles dans mes archives, je puis attester que dans le cas actuel, lui même ferait référence à l'éthique, dissocierait la question israélo-palestienne des compétences, de la personnalité et de l'envergure internationale du candicat béninois, de ceux de son challenger égyptien.

    Le bruit en avait couru et j'ai d'emblée posé la question suivante que, comme un seul homme, le peuple béninois a le devoir de poser au président Thomas Boni Yayi: soutenait-il le candidat égyptien alors qu'il donnait son accord pour la candidature du Béninois Nouréini Tidjani-Serpos?

    Nouréini Tidjani-Serpos est musulman; pour des raisons inavouables, le président de la République du Bénin préférerait-il un islamiste égyptien à un Béninois musulman?


    Il y a des Noirs qui sont juifs; on est juif par ligne matrilinéaire et il n'en manque pas au Bénin.

    Ai-je bien lu ?: " des informations font état de ce que des pays arabes dont le Koweït font pression sur le Bénin pour que le candidat béninois se retire de la course en faveur de son challenger arabe".

    Ce sont les Béninoisne et non les citoyens des pays arabes, ni ceux d'Israël, qui élisent le président de la République du Bénin, aussi ne saurais-je penser -mais on sait jamais- que les horsains prébenderaient des Béninois afin qu'ils élisent le candidat de leur choix Président de leur pays.

    Quand bien même il y aurait la pression souhaitée du président de la République du Bénin, Nouréini Tidjani-Serpos ne doit pas retirer sa candidature; j'invite le peuple béninois à exiger du président Thomas Boni Yayi qu'il n'inflige pas davantage d'humiliations à notre pays.

    Olympe BHÊLY-QUENUM


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :