• Mesures d'abaissement des prix des produits pétroliers face à la vie chère: La Côte d'Ivoire met le gouvernement béninois en difficulté

    Mesures d'abaissement des prix des produits pétroliers face à la vie chère<?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /> La Côte d'Ivoire met le gouvernement béninois en difficulté Médard gandonou Face à la chèreté de la vie consécutive à la crise de l'inflation importée dans les pays africains, chaque Etat y va de ses approches de solutions. Si au Bénin, le gouvernement a dû surseoir à toutes mesures de subventions des produits pétroliers en vigueur depuis plusieurs années pour faire prévaloir "la vérité des prix" sur le marché international afin de mieux investir dans le développement de l'agriculture, la Côte d'ivoire semble emprunter la voie opposée. Face à ces mesures prises dans le même contexte sous régional et économique, c'est le gouvernement béninois qui s'est fondé fondamentalement sur le contexte sous régional pour justifier ses mesures de hausse de prix qui semble être mis en difficulté. Aux termes d'un conseil de ministre extraordinaire tenu le dimanche dernier, le gouvernement ivoirien a annoncé la baisse des prix du gazole et du pétrole. 100 francs de moins sur le gazole, qui passe de 785 à 685 CFA le litre. Le pétrole lampant a vu son prix baisser de 55 Fcfa. Du fait donc de ces différentes mesures, le gouvernement ivoirien a accepté injecter environ 200 milliards de fcfa à titre de subventions. Au Bénin pourtant, c'est à une échelle infiniment moindre sur le budget national que le gouvernement s'est résolu à faire appliquer "la vérité des prix". Déjà, les syndicats béninois qui ont tenu à la bourse du travail de cotonou, un géant sit-in contre la chèreté de la vie et les dernières hausses de prix des produits pétroliers, approchés après ces mesures en côte d'Ivoire confient la légitimité de leur lutte, annonçant un durcissement de leur position dans les prochains jours. Avec ces mesures d'abaissement des prix en côte d'Ivoire, C'est donc un nouvel élément de référence qui entre en jeu entre les travailleurs béninois et leur gouvernement déjà fortement divisés sur les mesures de hausse des prix des produits pétroliers.

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :