• Le meilleur accouchement est traditionnel

    Bénin

    Le meilleur accouchement est traditionnel

    Une récente étude dévoile les bienfaits de l’accouchement vertical ou traditionnel. L’étude réalisé par Prometra international (une Ong de promotion des médecines traditionnelles) constate que la multiplication des cas d’accouchements difficiles dans les hôpitaux du Bénin est liée à la méthode d’accouchement pratiquée notamment celle horizontale. L’étude, financée par Bill & Melinda Gates Foundation, porte sur les connaissances, les perceptions et les pratiques communautaires relatives à l’immunisation.

    L’équipe de chercheurs, coordonnée par, M. Calixte Adé, phytothérapeute et président de Prometra Bénin (une des 27 représentations de Prometra International), qui a mené cette étude, en est venu à la conclusion que le meilleur procédé d’accouchement est celui traditionnel qui facilite le travail et évite à l’enfant et à la mère la souffrance et la soumission à une intervention césarienne, une opération souvent à risques dans les centres de santé et les hôpitaux du Bénin. « L’accouchement vertical permet à l’enfant de tomber comme un fruit. Au niveau traditionnel, on ne coupe pas le cordon ombilical avant la délivrance contrairement à ce qui se fait dans les hôpitaux », a déclaré Dr Eric Gbodossou, président de Prometra International et expert en médecine traditionnelle, lors d’une conférence de presse, le vendredi 17 août 2012, dans le cadre d’un atelier de dissémination de l’étude, qui a mobilisé de nombreux leaders d’opinion, guérisseurs et chefs de cultes traditionnels.

    Pour aboutir à cette conclusion, les chercheurs ont mené les enquêtes dans 20 communes réparties sur trois départements du Sud Bénin (Atlantique, Mono et Couffo) et interrogés des dignitaires de culte vodun et des praticiens de la médecine traditionnelle, des leaders d’opinions, des mères et pères d’enfants. Grâce aux données recueillies, les chercheurs ont pu établir les différents types d’accouchements et relever que celui horizontal en vigueur dans les hôpitaux fait beaucoup souffrir les enfants et les mères et occasionne parfois des césariennes. L’accouchement vertical ou traditionnel, facile, est préconisé à l’horizontal.

    Au Bénin, selon l’Oms (l’agence des Nations Unies qui s’occupe des problèmes de l’enfance), le nombre de naissances, en 2010, est de 350 000 enfants contre un taux de mortalité néonatale de 32 %. Par ailleurs, l’étude a aussi proposé des solutions pour prévenir la maladie chez l’enfant de la maternelle à l’âge préscolaire. Il s’agit entre autres des protections traditionnelles, du bain protecteur, du bain rituel, de l’alimentation équilibrée, de l’allaitement maternel associé à des aliments à base de céréales après 6 mois, de l’allaitement maternel exclusif plus de la tisane jusqu’à 6 mois. Par ricochet, c’est une nouvelle approche de l’immunisation (tout apport exogène et endogène qui peut permettre de consolider, de fortifier le système de défense de l’enfant) qu’elle met ainsi en avant.

    Il faut souligner, enfin, que cette étude qui fait partie du projet « Plaidoyer en immunisation : sauver les vies des enfants africains », réalisé dans trois pays de l’Afrique de l’Ouest (Bénin, Nigeria et Sénégal), ont aboutit presque au même résultat.

    Christophe D. Assogba


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :