• Entretien avec le Dr Ferdinand Kassa en service au Programme contre la tuberculose: «Les journalistes ont un grand rôle à jouer dans la lutte contre la tuberculose»

    Entretien avec le Dr Ferdinand Kassa en service au Programme contre la tuberculose «Les journalistes ont un grand rôle à jouer dans la lutte contre la tuberculose» L'événement Précis : Vous organisez une formation à l'intention des journalistes sur le contrôle de la tuberculose. Pourquoi une telle formation ? Dr Ferdinand Kassa : Je crois que le problème de la tuberculose est sérieux. Depuis les années 1960, la tuberculose a été l'apanage des seuls agents de santé. Nous pouvons donc dire que le couvent de la tuberculose n'était que clinique. Nous avons remarqué ces dernières années que l'effort déployé par la clinique est en train d'atteindre un niveau top. Malgré cela, nous remarquons qu'il reste beaucoup de chose à faire. Lorsque nous nous déplaçons un peu de la clinique vers les communautés, nous remarquons qu'il y a un hiatus. C'est pourquoi nous trouvons très utiles d'aborder les gens des médias, de la communication pour que la tuberculose descende dans les communautés. Quels sont les objectifs de cette formation ? Les objectifs sont très simples. Nous pouvons dire que nous avons un seul objectif. Il faudrait que les hommes des médias maîtrisent ce que les cliniciens font en tuberculose pour pouvoir communiquer cela à la population. Quel est le rôle des journalistes dans la lutte contre la tuberculose ? Les journalistes ont un grand rôle à jouer. Imaginez pendant longtemps, cette maladie a jusqu'à présent une forte connotation stigmatisante. C'est un handicap. Lorsque le malade tuberculeux ne connaît pas la maladie, ne sait pas comment prendre les médicaments, comment se comporter avec la communauté, lorsque la communauté , les leaders et décideurs politiques ne savent pas ce qu'ils doivent faire pour la diminution de cette maladie, nous pensons que les médias constituent un canal essentiel pour nous aider à régler ce problème au sein de la communauté, à améliorer la connaissance de la maladie pour que la communauté puisse elle-même se prendre en charge pour cette maladie. Qu'attendez-vous des journalistes au terme de cette formation ? Nous aimerons que les journalistes prennent la tuberculose comme leur travail. Ils se doivent d'informer les populations pour que les malades changent pour que les cas de toux supérieur ou égal à trois semaines se présentes dans les centres de santé. Vous voulons à travers les journalistes, les leaders d'opinion et politiques voient la tuberculose autrement, servent de canaux pour que les populations puisse voir la situation de la tuberculose autrement. Enfin, il faudrait que les malades, les suspects de la tuberculose, ceux qui toussent depuis plus de trois semaines comprennent que pour que nous puissions rompre la chaîne de transmission, il faudrait qu'ils se présentent précocement dans les centres parce que c'est parmi eux que nous allons trouver des tuberculeux. Comment se manifeste la tuberculose ? Si nous allons parler de la tuberculose sur le plan académique, nous n'allons pas finir. Mais ce que je voudrais que le commun des mortels retienne, c'est ce symptôme fonctionnel, la toux traînante, toux supérieure ou égale à trois semaines. Voyez vous la toux se manifeste chez les gens qui ont une maladie dont la symptomatologie peut être liée à cette toux. Mais généralement lorsque vous faîtes des maladies, des viroses, une bronchite, bien sûr sans traitement, ça passe normalement. Mais quand il s'agit de la tuberculose, les traitements non spécifiques n'amènent pas à régler cette maladie. C'est pourquoi généralement quand les gens traitent pendant deux, trois semaines et que cela ne passe pas, il faut qu'il consulte un centre de santé pour savoir si cette toux n'est pas la tuberculose. On parle maintenant qu couple VIh/Sida et tuberculose. Qu'en est-il exactement ? Oui c'est vrai le sida est une maladie que le monde connaît aujourd'hui et le Bénin n'est pas épargné. Chemin faisant, nous avons constaté ces trois dernières années que si vous prenez 100 tuberculeux 15 sont porteurs du virus du Sida. Dans ces conditions, il se révèle que la tuberculose est une des affections opportunistes du Vih/Sida. C'est pourquoi nous disons qu'il faudrait que le dépistage du Vih/sida soit proposé à tout malade tuberculeux et vice versa par ce que la toux traînante est fréquente chez les malades du Sida. Faites-nous le point de la lutte contre la tuberculose au Bénin ? La tuberculose est une vielle maladie. Depuis les années 1960 jusqu'à maintenant, nous avons parcouru pas mal d'étapes. Mais depuis 1983, le traitement directement observé est expérimenté et connu un succès sur le plan national et international. Depuis ce temps, le traitement directement observé sous le vocal DOT est mené jusqu'à présent. Avec des succès non négligeable. Il est vrai que nous n'avons pas pu cerner tous les aspects de la situation. Mais nous pensons pratiquement que nous avons atteint un niveau de succès ces trois dernières années lorsque nous parlons du taux de succès thérapeutique. En 2005, le Bénin a connu un taux de succès thérapeutique de 87%. Et en 2006 de 86%. C'est vraiment rare pour des programmes performants dans le monde d'avoir de tels taux de succès thérapeutique. Non seulement le taux de succès thérapeutique, nous avons le taux de perdu de vue qui a régressé. Sur le plan national, le taux de perdu de vue est de 3% en 2005 et 5% en 2006. Le taux de succès thérapeutique est réparti i inégalement sur le territoire national et nous avons des départements comme l'Atacora, le Mono et le Zou et les Collines qui ont un taux de perdu de vue de 0%. Mais un département phare du Bénin comme le Plateau à un taux de succès thérapeutique de 92%. propos recueillis par Christophe D. ASSOGBA

  • Commentaires

    1
    marius benoni frunza
    Lundi 31 Décembre 2012 à 14:20
    ton ton
    Hi beau-frere
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :