• Droits de l’homme: Deux outils de travaux mis à la disposition des défenseurs

    <o:smarttagtype namespaceuri="urn:schemas-microsoft-com:office:smarttags" name="PersonName"></o:smarttagtype>

    Droits de l'homme

     

    Deux outils de travaux mis à la disposition des défenseurs

    La résidence de l'Ambassadeur d'Allemagne près le Bénin a servi de cadre à la cérémonie de lancement des manuels de travail des défenseurs des Droits de l'Homme.  C'était lundi dernier en présence des acteurs et activistes de la défense des droits de l'homme.

     


    Le lancement du Guide du défenseur africain des droits de l'homme et des instruments juridiques des droits des défenseurs des droits de l'homme est une initiative de Mme Reine Alapini- Gansou, Rapporteur spéciale sur les défenseurs des droits de l'homme en Afrique. Ces deux documents mettent à l á disposition des défenseurs des droits de l'homme africain les moyens stratégiques pour l'accomplissement de son travail, des indices pour sa propre connaissance et des cas types de violations des droits de l'hommes et des approche de lutte contre des violations ainsi que la lite de quelques droits cruciaux pour le défenseur des droits de l'homme. Le second document intitulé «Comprendre et faire comprendre les droits des défenseurs des droits de l'homme en Afrique » est une compilation des instruments juridiques des droits des défenseurs des droits de l'homme. Il s'agit des textes internationaux en matière de droits de l'homme. Ces outils élaborés à la suite de nombreux ateliers sous régionaux sur la problématique des droits de l'homme ont été financés par l'Ambassade de l'Allemagne au Bénin et le Royaume de Norvège. D'ailleurs lors de son allocution Me Reine Alapini-Gansou a remercié ses partenaires notamment l'Ambassadeur d'Allemagne près le Bénin et le consul Général du Royaume de Norvège au Bénin pour leur appui constant qui témoigne, a-t-elle dit de l'engagement pour la promotion des libertés et la défense des droits de l'homme. Pour l'Ambassadeur d'Allemagne au bénin, le respect des droits de l'homme est le fondement de la paix et de la stabilité. D'après lui, les droits de l'homme sont une exigence pour tous. «Les droits de l'homme sont comparables à la santé», a-t-il affirmé. Procédant au lancement, le ministre de <st1:personname productid="la Justice Victor" w:st="on"><st1:personname productid="la Justice" w:st="on">la Justice</st1:personname> Victor</st1:personname> Topanou a laissé entendre que la question de respect des droits de l'homme est l'une des préoccupations du gouvernement qui fait feu de tout bois pour garantir les libertés et la paix sociale. Il a remercié Mme reine Alapini-Gansou pour ces documents  qui serviront d'outils de travail pour les activistes des droits de l'homme ;


  • Commentaires

    1
    le Pitbull
    Jeudi 12 Mars 2009 à 21:50
    PROSELYTISME SUICIDES, ET CONDITIONS DE TRAVAIL DE PLUS EN PLUS DEPLORABLES
    PROSELYTISME SUICIDES, ET CONDITIONS DE TRAVAIL DE PLUS EN PLUS DEPLORABLES, des vérités qui dérangent certains hauts fonctionnaires de la Mairie de Paris. Voilà ce qui se passe réellement dans certains services de la Ville, des Agents qui signalent depuis plusieurs années par des rapports, des plaintes déposées à la Police, le Prosélytisme qu’ils subissent sur le lieux et temps de travail, le harcèlement, la discrimination, les suicides, les dépressions. Certains agents sont depuis plus d’un an en dépression, d’autres dans de très grandes détresses morales. Qu’a fait la Maire de Paris depuis ? Pourtant saisi du dossier, Qu’a fait le service de la Médiation de la Ville de Paris ? Pourtant saisi du dossier, Qu’a fait la Direction des Ressources Humaines ? Pourtant saisi du dossier, Qu’a fait cette cellule Discrimination Harcèlement ? Pourtant elle aussi saisi du dossier, Qu’a fait le service médical de ville, Là aussi saisi du dossier. RIEN, rien n’a été fait depuis 2001 à part des enquêtes à charge contre ceux qui dénoncent et ce malgré la loi de protection du fonctionnaire. Une enquête à charge a même été instruite par une Direction complice contre les victimes de (prosélytisme sur le lieu et temps de travail). Des faux témoignages ont été déposés dans les dossiers administratifs des victimes, ainsi que des lettres anonymes. Certaines victimes vont être jugés par un conseil de discipline plus que douteux où siège des membres d’un syndicat maison qui est parti prenante dans cette affaire. Certains agents auditionnés par cette direction ont remis en cause les témoignages apportés par les victimes au moyen de tracts diffamatoires diffusé par ce syndicat maison. ((Traitant les agents, de Gestapo et de Kommandantur)) (Un des délégués de ce syndicat maison propose même des logements aux agents !!! Pour se protéger du scandale, une SGD, complice introduits des fausses pièces dans les dossiers administratifs des agents victimes. Un syndicat parisien dénonce ces disfonctionnements et demande l’annulation de ce conseil, pour plusieurs motifs : (le conseil de Discipline ne peut être juge et parti, les dossiers des victimes ont été parsemés de faux témoignages et de signes distinctifs >) La DRH de la Mairie de Paris reste très silencieuse !!! Suite à cette affaire de (PROSELYTISME), des fonctionnaires sont détruits dans leur travail et dans leur vie familiale, alors même qu’une élue de cette même administration mais en garde les Parisiennes et les Parisiens de la dangerosité de ces mouvements dangereux. Afin de respecter les droits de chacun, toutes personnes quelque soit sa religion, ses opinions politiques, ou ses positions syndicales, doit en toute libertés pouvoir adhérés au mouvement de son choix sans subir l’absolutisme de certains de ces collègues ou de ces supérieurs hiérarchiques. La Mairie de Paris à le devoir de protéger ces fonctionnaires victimes d’influences préjudiciables sous toutes ses formes. Merci de bien vouloir nous communiquer vos remarques à ce sujet.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :