• Dégradation :

     <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" />

    Le ministre Abiola s'engage pour la Réhabilitation des infrastructures universitaires

     

    Il est 15 heures 30 sous les ombres du vieil bâtiment Kim Il Sun (KIS) situé à l'entrée de la plus grande université de notre pays. Réceptionné en 1980 par le Bénin des mains de son généreux donateur, le président Nord-Coréen dont il porte le nom, ce bâtiment de 175 lits a cessé d'être fonctionnel depuis des lustres. En lieu et place des étudiants auxquels il était préalablement destiné, ce sont plutôt à des rats, souris et reptiles de tous genres qu'il offre généreusement son gîte. Malgré ses murs décrépis, ses fenêtres et portes inexistantes et ses multiples toiles d'araignée. Revendiquant moins d'années, le bâtiment Hassan II dont la mise en service remonte seulement à l'année 2004 ne se porte pas mieux. Paré de ses vives peintures dont l'éclat n'est que trompeur, ce joyau architectural offert au Bénin par le défunt roi marocain et inauguré en grande pompe, est vide depuis l'année académique 2007-2008. De l'étanchéité absente à l'électricité défaillante dues essentiellement aux travaux défectueux qui ont abouti à sa réalisation, ce bâtiment de cinq cent (500) lits symbolise les défaillances de l'administration béninoise notamment en matière de réalisation des travaux publics. C'est conscient de l'urgence d'inverser cette tendance porteur des germes du sous-développement que le Ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (Mesrs), François Abiola, accompagné de ses plus proches collaborateurs, est allé personnellement toucher du doigt ces problèmes qui renforcent avec le récurent problème de logement sur les campus universitaires. Profitant de l'occasion, le Professeur François Abiola visite aussi les salles de travaux pratiques de la Faculté des Sciences et Techniques (Fast). Stupéfaction.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :