• Déclaration du camp Blaise Ahanhanzo à la sortie de la salle lue par le maire de Porto-Novo: « Ils ont créé l’Association Nationale des Communes Cauris du Bénin (ANCCB) »

    « Il s'est passé lors du congrès un préalable qu'aucune association de commune ou de maire d'un pays n'a jamais vécu. Il se fait qu'au Bénin, on nous l'a imposé aujourd'hui. Nous sommes au congrès des maires d'un pays. Une assemblée où des responsables de nos villes se retrouvent pour parler du développement de leur commune. La politique est venue s'installer en notre sein. Des préfets ont été débarqués de force à Cotonou pour manipuler nos chers frères et sœurs qui sont venus ici manipuler nos différentes communes. Des ministres ont pris d'assaut des salles à Cotonou pour bouger mani militari nos collègues qui sont venus ici. On les débarque en pleine réunion. En plein congrès, on décide de rassembler une bonne partie de nos frères et sœurs responsables de commune pour mettre la politique au sein des communes au Bénin. L'Ancb a fonctionné jusqu'à ce jour sans ce problème là. Il y a eu des bureaux qui ont dirigé cette association des maires où on ne reconnaît pas celui qui est Fcbe, celui qui est Prd, celui qui est Rb de celui qui est Fard-Alafia. L'Ancb a été gérée jusqu'à ce jour sans aucun problème. Et il se fait que aujourd'hui, un camp a décidé comme toujours de vouloir prendre d'assaut tout ce qui est institution dans ce pays en utilisant toutes les astuces possibles. Quinze (15) membres de notre association doivent désigner le bureau exécutif qui va nous gérer pendant deux ans et demi (30 mois). Il se fait que de manière tacite ou naturelle, des communes ont été désignées dans tous les départements plus les trois villes à statuts particuliers. Et un camp a fait ses calculs parce qu'il veut contrôler l'Association des maires. Il a vu que dans ses calculs, il faut qu'il élimine un maire qu'on considère comme un maire d'opposition ou comme un maire d'un autre camp qui n'est pas leur camp. Et il se fait que cela se passe dans le département de l'Atlantique. Le maire qui a été désigné par huit (8) communes depuis le 7 novembre 2008, c'est le maire de la ville de Ouidah, Sévérin Adjovi. Et toutes les huit (8) communes de par les maires qui les ont représenté ou les premiers adjoints qui ont représenté leur maire à cette réunion ont signé un compte rendu pour valider cette désignation. D'autres département ont désigné leur représentant sans même faire de compte rendu. Aujourd'hui au congrès, le département de l'Atlantique présente ses membres désignés et un camp se lève et présente un autre papier fait aujourd'hui après une suspension de quinze minutes demandée au nom des Fcbe qui a duré plus de 5 heures d'horloge. A leur retour, ils viennent nous voir pour nous présenter un document comme quoi, un autre maire qui aurait été désigné par, au lieu de huit (8) communes, par 4 communes c'est-à-dire le maire de Calavi parce qu'on voulait une couleur au sein de l'Atlantique pour balancer. Alors qu'au moment où la désignation a été faite en début novembre, ce monsieur était en voyage en Chine. Il avait été représenté par son premier adjoint M. Placide Azandé qui a signé le document et qui a validé la désignation du maire Adjovi Sévérin. Le maire Housouguèdè est arrivé hier de la Chine, débarque aujourd'hui au Congrès et nous produit un autre document signé par quatre communes Fcbe sur les huit communes de l'Atlantique qui doivent normalement signé le document. Chers frères et sœurs, on était là entrain de discuter comment sortir de cette imbroglio où des maires Fcbe se lèvent parmi nous très agressifs et demandent qu'on renvoie les journalistes de la salle notamment Canal 3. De là, notre propre sécurité n'est pas assurée parce qu'on n'est entrain de faire un congrès à huis clos. La presse doit être là pour suivre tout ce qui se passe et pourra relayer les informations à nos populations qui nous ont désigné pour être ici. En tant que quatrième pouvoir, la presse a le droit d'assister à toutes nos délibérations. Nous sommes en plénière et si quelque chose arrive à quelqu'un parmi nous, ce sera un forfait gratuit. Et nous ne pouvons pas cautionner cela. Nous avons décidé de les laisser faire leur congrès et nous désigner qui ils veulent à la tête de leur Anccb. Je dis bien Anccb c'est-à-dire Association nationale des communes cauris du Bénin. C'est ce qu'on veut nous imposer aujourd'hui. Les partenaires sont là et suivent tout. Je crois que nous sommes tous là pour le développement de nos communes. Et on ne doit pas mêler la politique au développement des communes. Je vous remercie... ». Mesdames et Messieurs Les Congressistes A la fin des assises du deuxième congrès de l'Association Nationale des Communes du Bénin (Ancb), tenues les 20 et 21 novembre 2008 au Palais des Congrès et conformément aux statuts et règlement intérieur adoptés au cours du congrès, j'ai l'honneur de vous donner lecture du bureau ainsi que suit : Président d'honneur : Sévérin Adjovi Président : Blaise Ahanhanzo Premier vice-président : Moukaram Oséni Deuxième vice-président : Bako Issaka Secrétaire général: Dégbédji H. Christophe Secrétaire général Adjoint : Christian Sossouhounto Trésorier général : Agossouhou Saturnin Trésorier général adjoint : Emmanuel Loko Secrétaire chargé de l'eau et de l'assainissement : à pourvoir Secrétaire chargé du suivi des Omd de la : Anani Joseph Secrétaire chargé de l'intercommunalité et de la coopération décentralisée : Akadiri Saliou Secrétaire chargé des affaires sociale, culturelle et de la santé : à pourvoir Secrétaire chargé de l'environnement, de l'agriculture et du développement durable : Gnidjanfon Clément Secrétaire chargé de la formation et du renforcement des capacités : à pourvoir Secrétaire chargé du foncier et de la maîtrise d'ouvrage communale : à pourvoir Secrétaire chargé de l'économie et des finances locales : à pourvoir Fait à Cotonou le 22 novembre 2008 Le Congrès

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :