• Augmentation du prix du ciment

    Augmentation du prix du ciment
    Le gouvernement met fin à la spéculation
    Adieu la spéculation du prix du ciment. En augmentant le prix de la tonne du ciment, le gouvernement du Dr Boni Yayi a pris une mesure salutaire qui libère les consommateurs des mains des spéculateurs.
    Christophe D. ASSOGBA
    Le ciment ne sera plus vendu à 65.000, 68.000, 70.000 FCFA la tonne dans les dépôts. C'est fini la spéculation du prix du ciment. Pendant des mois, les vendeurs de ciment ont spéculé sur le produit en raison de la décision unilatérale prise par les sociétés cimentières de vendre désormais le ciment à 70.000 FCFA la tonne pour faire face à certaines charges. L'autorité a enfin parlé pour mettre définitivement fin à la pagaille dans ce secteur, désordre qui pénalisait les consommateurs du ciment. Le prix du ciment est maintenant fixe. Au cours du dernier conseil des ministres, le gouvernement a pris la décision de porter le prix du ciment à 69.000 FCFA pour mettre à la surenchère qui s'observe depuis quelques temps au niveau des vendeurs du ciment, ce qui fait les populations avaient des difficultés à s'approvisionner en ciment. Au lieu de 65.000, le ciment coûte maintenant 69.000 F soit une augmentation de 4000F. Certaines mauvaises langues diront que l'augmentation est trop élevée. Ce qui est à retenir c'est que le gouvernement du Dr Boni Yayi a tenu compte des populations pour procéder à une telle augmentation. Le gouvernement n'est pas là pour tuer les consommateurs mais pour les protéger. En dehors des populations, le gouvernement a aussi accédé aux doléances des sociétés cimentières qui ont souhaité une augmentation du prix de ce produit afin de répondre à l'approvisionnement des dépôts cimentiers de Cotonou et ses régions environnantes. En effet, il y a quelques semaines, les sociétés productrices de ciment au Bénin ont fait savoir au gouvernement que le transport du ciment de l'usine vers les dépôts leur revient très cher et qu'une augmentation du prix du ciment pourrait alléger les charges de transport. Sans attendre que le gouvernement accède à leur doléances, elles porté le prix de la tonne du ciment à 70.000f, une décision dont elles ont fait les frais puisque les le ministère du Commerce a fait fermer certains dépôts qui automatiquement ont commencé à applique le prix des sociétés cimentières. La réaction prompte du ministère du Commerce leur a fait revenir sur leur décision, ce qui n'a pas empêché la spéculation du produit puisque certains vont l'acheter à l'usine à 65.000 F où il se vendait en ce qui concerne Cotonou et sa banlieue pour le revendre à des prix faramineux, pénalisant le pauvre consommateurs. La décision du conseil des ministres est donc venue mettre un terme à cette pratique et jusqu'à la fixation peut-être de nouveaux prix, le ciment coûte 69.000 F. les spéculateurs ont donc intérêt à cesser leur sale besogne sous peine de subir les rigueur de la loi.

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :