• Assemblée générale constitutive de la Sodéco: Patrice Talon revient dans la nouvelle société et promet la résurrection de l’or blanc béninois

    Le processus de cession de l'outil industriel de la Société Nationale Agricole ( Sonapra) a enfin abouti. Désormais, la nouvelle société chargée de la gestion du coton a pour nom, Sodéco, entendez Société pour le Développement du Coton. Avec un taux de 33,5% du capital social de la société, l'opérateur économique Patrice Talon connu pour son implication dans la gestion du coton dans la sous région devient actionnaire de Sodéco. Vendredi dernier au cabinet du Ministre du Développement et de la prospective, M. Irené Koukpaki, les actionnaires de la nouvelle société ont signé l'acte de constitution de la Sodéco pour insuffler une nouvelle dynamique à l'or blanc béninois. Selon les explications du Ministre, la constitution de la nouvelle société s'inscrit dans le cadre d'une réforme globale du coton béninois qui constitue aujourd'hui le premier produit d'exportation de notre pays. Pour lui, la Soidéco n'est point une société d'égrenage du coton, mais une véritable société de développement de la filière cotonnière au Bénin. La Société pour le Développement du Coton ( Sodéco) est désormais une société mixte dans laquelle l'Etat dispose pour part sociale, 66,5% du capital la Société privée de Patrice Talon, 33,5% qui représente la bagatelle de 11 milliards 525 millions de Francs Cfa. A en croire aux propos du Ministre, le nouvel actionnaire privé de la société, Patrice Talon a déjà versé dans les caisses de l'Etat la totalité de cette somme. Juste après la constitution de la Société, Patrice Talon s'est engagé à relever les défis du coton. Pour lui, il urge de redresser la Société de gestion du coton béninois qui vient d'être constituée et d'en faire un véritable outil de développement économique. Il s'est également engagé à œuvrer pour un réel épanouissement des producteurs de coton sans lesquels la société n'existerait pas. Donatien GBAGUIDI

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :